Le 14/07/2014

Baptiste HAYE, le métronome !

La 8° étape du CEI à SAINT THURIEN, de par son profil très vallonné, annonçait un double choix : soit les leaders au classement général « s’expliquaient à la pédale » ou soit des coureurs non concernés par les différents classements spécifiques lançaient les hostilités à seule fin de gagner l’étape. Et parmi les 81 coursiers présents dont de nombreux et solides morbihannais, c’est donc la seconde option qui a prévalu.

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE   

Un groupe de tête impressionnant
A l’entame du 4° tour, un duo composé de Guillaume RAUD ( VCP Lorient ) et Ghislain PRONO ( EC Quéven ) s’extrayait du peloton suivi rapidement par Baptiste HAYE ( UCL Hennebont ), Raphaël HASCOET ( VC Châteaulin ), Youen ANDRE ( UC Briochine ) et Franck Thilloy, déjà vainqueur de la 4° manche à LEUHAN. Le désormais sextuor filait plein pot et la parfaite entente du groupe lui offrait très vite 1’ puis 1’30 ‘’ d’avance sur un peloton résigné où le maillot jaune Christophe RODALLEC ( VS Scaër ), longtemps incertain au départ pour raisons professionnelles, se contentait de contrôler son plus dangereux adversaire, le maillot vert Cyrille MASSE ( Leucémie Espoir ), peu à l’aise sur un circuit qui ne convenait pas à son morphotype de rouleur.

Le groupe se disloque 
Les choses étant clairement établies dans la hiérarchie de la course, les six devenus cinq suite à l’incident mécanique de Youen ANDRE ( bris de selle ) ne pouvaient en rester là et Guillaume RAUD, très en vue depuis le départ, posait une première puis une seconde banderille à deux tours de l’arrivée. Seul Baptiste HAYE parvenait à faire la jonction dans son style très particulier. Grand par la taille, Baptiste a un port de tête altier, le regard haut et tendu vers l’horizon sans jamais donner l’impression de se préoccuper de ses adversaires et un rythme parfaitement linéaire tel un métronome. Usant de sa puissance, il se jouait de RAUD dans la montée finale pour quérir une belle victoire. Derrière, les coureurs finissaient un à un justifiant le statut difficile de l’étape de Saint Thurien.  

Baptiste HAYE assume ses ambitions
Lors de l’interview du vainqueur, Baptiste HAYE, le vannetais d’origine de 24 ans, déjà vainqueur à Pornichet mercredi dernier nous confiait qu’il était persuadé de vaincre à Saint Thurien, sûr de sa force et de la dynamique positive sur laquelle il surfait, convaincu, aussi, de pouvoir monter rapidement en 1° catégorie afin de se frotter au gratin du cyclisme hexagonal. Et comme c’est le mental qui guide le physique, on peut miser quelques piécettes sur son avenir. 

Aux différents classements généraux, pas de bouleversements majeurs. Mais les organisateurs, néanmoins, de regretter la terrible chute de Pascal REDOU ( UC Brest ) lors de l’étape précédente car ce parcours lui allait comme un gant et l’histoire du CEI 2014 en aurait été probablement bouleversée. Pascal, qui s’en sort relativement bien avec un bras cassé, a retrouvé quelques couleurs malgré un moral en berne, lui qui visait le grand chelem – tous les classements – sur le challenge. Il tenait à remercier les coureurs, et notamment Erwan GOASGUEN ( EC Landerneau ) et Adrien LE MEUR ( VS Scaër ) pour leur présence d’esprit après la chute, lesquels en pratiquant des points de compression afin d’arrêter l’hémorragie ont, sans doute, éviter des conséquences plus dramatiques. 

[ à suivre ]
9° étape du CEI à BANNALEC le samedi 19 Juillet – départ à 16h00 – sur un circuit assez vallonné développant 7,100 km à parcourir 14 fois soit 99,400 km.

Retrouvez tous les classements, photos et vidéos sur le site du CEI :
www.challenge-elleisole.fr

Crédits Photos : Estelle LE PRESSE

Mentions légales