Le 01/07/2020

L'AS Golf Quimper Lanniron, précurseur dans le couplage préparation physique et mentale

Déjà efficient sur les deux dernières saisons, sur un groupe raccourci à neuf golfeurs, de 9 à 14 ans, l'AS Golf Quimper Lanniron a étendu juste avant la crise sanitaire sur une préparation physique et mentale avec intervenant extérieur pour ses meilleurs golfeurs. A l'initiative de Bertrand Coathalem, professeur du club, validé par le bureau, cette initiative, qui va dans le sens de la fédération française, s'avère novatrice et inédite dans le dépatement. " Le golf est un sport individuel, même encore plus individuel de nos jours. Notre ambition est de créer un groupe, amené une cohésion interne. Le golf se transforme à haut-niveau international. Un golfeur tape maintenant jusqu'à 300 mètres sur le premier coup. Nous avons gagné 30 mètres en peu de temps. Il faut anticiper cette tendance générale à notre niveau et casser certains codes existants. Mickaël Lallour s'occupe  une fois toutes les trois semaines de préparation mentale, Nicolas Cloteaux une fois tous les 15 jours donne des cours de préparation physique. Vincent Brigant accompagne le dispositif dans le domaine médical".

Légende: Bertrand Coathalem au centre avec Mickaël Lallour, spécialisé dans la préparation mentale et Nicolas Cloteaux, préparateur physique, l'AS Golf Quimper Lanniron innove pour proposer un apport extérieur en ce sens à une dizaine de jeunes.

En voulant accompagner au mieux ses jeunes golfeurs à potentiel, dont plusieurs sont réguliers en championnat de France sur les dernières années, comme Emma et Ewen Falcher, Malo Tymen, ou aux inter-région comme Jules Keroulas, l'AS Golf Quimper Lanniron casse les codes habituels pour donner des compléments supplémentaires sur le parcours. La volonté du club est de péréniser ce dispositif dans la durée sur un groupe volontairement restreint de jeunes. " Les parents sont très satisfait par notre action. Faire venir des personnes extérieures est aussi un bien car ca leur servira aussi en dehors du golf.On veut donner le plus de chances possible à nos jeunes et bonifier les 3 à 4 heures de golf dans la semaine", conclut Bertrand Coathalem.

Mentions légales