Le 11/09/2019

Ewen Balnois a musclé son jeu

A19 ans, Ewen Balnois prend du coffre, à l'ES Plogonnec (R3). Formé à l'école de football jusqu'à ses 13 ans aux écureuils, il a ensuite parfait sa formation au Quimper Kerfeunteun jusqu'en U17 avant de revenir à son premier club, sur une trajectoire grimpante. Face à Scaër, en coupe de France (4-2), dans les contacts et la rudesse de certaines zones de jeu, le jeune Plogonnécois a passé un cap en résistant plus facilement aux charges. Avec sa dextérité balle au pied et sa vitesse, il en devient que plus redoutable sur son côté droit. En coupe de France, Pierre-Yves Glaziou, le latéral gauche scaërois, a été mis en difficulté par les déboulées constants d'Ewen Balnois. Pilier de la réserve, l'an dernier, il souhaite passer un cap et être régulier en équipe première en R3.

" Mon objectif est de faire un maximum de matchs en équipe première. Quand je suis sur le terrain, je pense d'abord à être décisif pour l'équipe. Faire les bonnes décisions, notamment face au but. J'ai toujours mieux aimé faire la passe que d'aller marquer. Il faut que je trouve l'équilibre. C'est sûr que d'enchaîner les 90 minutes en équipe première me donne confiance", souligne Ewen Balnois.

Volontairement confiné en équipe réserve en 2018/2019, par rapport aux ambitions de montée de cette équipe, son co-entraîneur, Julien Bonizec, apprécie ce genre de jeune joueur, talentueux et travailleur. " L'an dernier, on l'aurait déjà pris avec Pascal Pennamen dans le groupe de la première mais nous avions fixé la priorité club en senior à la montée de la B en D1. Cette année, les portes de la A lui sont ouvertes comme pour d'autres jeunes. Il mérite de prendre de l'ampleur dans notre jeu. C'est un passionné de football. Il possède un caractère introverti mais je ressens énormément de caractère chez lui. Il faut que ça se traduise sur le terrain. Par son gabarit, qui l'empêche pour le moment d'être au coeur du jeu, il est à l'aise sur son côté droit. Techniquement, il est à son avantage, il voit le jeu avant les autres. Maintenant, il doit naturellement franchir un palier".

De sa génération montante des Sami Chebika, Mathieu Jestin des 18-20 ans, à celle un peu plus âgé des Killian Mescam, Tanguy Seznec, au côté de tauliers, Pierre Moenner, Julien De Sousa, Sylvain Pochic ou Devi Le Coz, Ewen Balnois fait partie des Plogonnécois, qui forment la colonne vertébrale de l'équipe première. " Plogonnec donne sa chance aux jeunes. Je suis plus un numéro 10 ou 8. Mais je peux être aussi apporter sur l'aile où l'impact est généralement moins important. En classe préparatoire d'ingénieur sur Lorient, je ne pourrais faire que l'entraînement du vendredi mais j'ai fait la préparation complète. Je manque d'impact encore mais j'y travaille. Nous avons une façon de faire à Plogonnec, une mentalité en match qui nous fait aller de l'avant. Même mené 2-0 contre Scaër, on reste dans un état positif"

Mentions légales