Le 02/09/2019

Plogonnec se blinde dans l'adversité

Edern (D1) au 1er tour sur un terrain d'entraînement, Scaër (R2), au 2ème tour: l'ES Plogonnec (R3) n'a pas été gâté par le sort au tirage. Mais à l'image de ce lundi dernier, au district à Quimper, le club faisait bloc avec la plus grosse délégation des clubs présente au tirage, à égalité avec les voisins du Juch. Ce dimanche, l'ES Plogonnec est passé par toutes les émotions. L'EA Scaër aussi dans un scénario inversé. Au coup d'envoi, les deux camps comptaient les absents. Plogonnec, avec une défense décimée, amputée de Killian Mescam, Thibaut Savin, Tanguy Seznec, et au milieu de terrain, le taulier, Sylvain Pochic ou Steven Ribeiro, devait composer au mieux pour rentrer dans ce match. L'EA Scaër était loin de son onze type, sans Brewen Hilliou, Lucas Rannou, Sullivan Le Noc, Enzo Hervé ou Yann Foulon. Or, entre deux équipes joueuses, l'intéressant était certainement le temps minime d'observation. Ce match sentait l'affiche de ce 2ème tour dans le Sud-Finistère. Les 300 spectateurs du Peronnic n'ont pas été déçus. Loin de là, tant les deux équipes se sont portés coup pour coup.

Julien De Sousa peut lever les bras, l'ES Plogonnec crée l'une des surprises de ce 2ème tour.

Le premier coup d'accélération était à l'initiative du meneur de jeu visiteur, champion de France 2015 avec le FC Lorient, Killian Bourglan. Comme Johan Cruyff en finale de la coupe du monde 1974, il plaça une double accélération fatale à Plogonnec. Un défenseur plogonnécois le coupa dans la course, entaillant même involontairement son visage dans sa chute. Jérémy Hill assura le contre-pied du pénalty victorieux (0-1, 8'). Mais Scaër perdait gros dans ce début de match, après la sortie prématurée de Killian Bourglan sur toute la première période.

Sur le front de l'attaque, Jérémy Hill, revenu de son année sabatique en Australie, avait des fourmis dans les jambes. Il faillit mettre le 0-2 sur une grosse erreur de la défense des écureuils. La passe mollassonne vers Rémy Le Deun Bernard était interceptée par Jérémy Hill, sans qu'il puisse redresser le tir final. Plogonnec devait à son tour rentrer dans le match. C'était fait avec le jeune Ewen Balnois. Plus rapide que son adversaire direct, il lui grilla la priorité. Le défenseur scaërois le bouscula dans la surface de réparation. Tony Goaer, l'arbitre de ce duel, n'hésita pas et indiqua le point de pénalty. Le capitaine, Devi Le Coz, s'éxécutait. En force, son tir faisait une " Di Biaggio", en tapant la barre au centre. Même diminué, l'EA Scaër faisait impression par ses armes offensives, notamment un très en jambes, Benoît Duval. Mickaël Jambou ajoutait le but du break pour porter l'avantage visiteur à 0-2 (24').

Scaër avait fait le plus dur et n'avait qu'à être solide pour rejoindre les vestiaires avec cet avantage probant. Plogonnec était vaillant! Le défenseur central, Pierre Moënner galvanisait les siens en redonnant espoir. Sur deux corners, le Plogonnécois montait à l'abordaient, un plat du pied victorieux, un but de la tête-épaule. Les écureuils revenaient au contact à la pause (2-2).

Sur leur lancée, Plogonnec, avec la rentrée d'Adama Magassa, disposait d'une cartouche supplémentaire sur le front de l'attaque. Son centre au cordeau faisait passer un frisson sur la cage d'Erwan Déas. Julien De Sousa, l'avant-centre local ratait l'immanquable seul devant le but. Alors que Scaër, avec le retour de Killian Bourglan, gagnait du confort dans ce match, Julien De Sousa sortait le geste du match. La transversale de 30 mètre lui arrivait face au jeu. Décalé sur le côté droit, il ne se posait pas de questions. Le Langolinois tentait la volée directe. L'ogive de la trajectoire allait droit dans les filets (3-2, 79'). Le match tournait pour la première fois dans le sens des locaux. Le stade tout entier donnait de la voix pour porter les écureuils au 3ème tour. Scaër se cassait les dents sur la défense adverse. Forcés à prendre tous les risques, les visiteurs capitulaient sur la dernière action avec Devi le Coz, qui poussait la balle dans le but déserté (4-2). Pour l'ES Plogonnec, après l'accroc de Penmarc'h au 2ème tour en 2018/2019, l'aventure se poursuit. Pour l'EA Scaër, régulier au 5ème tour depuis trois saisons, ce match laissait un goût très amer.

Mentions légales